flux


flux

flux [ fly ] n. m.
• 1306; lat. fluxus « écoulement », de fluere « couler »
1Didact. Action de couler. écoulement. Flux artériel, veineux. Flux menstruel : les règles. — Flux laminaire (d'un gaz, de l'air).
2(1532) Littér. Grande quantité mouvante. abondance, afflux. Un flux de paroles, de protestations. débordement, déluge, flot. « Il lui fallut subir le flux des raisons viles, pleureuses, lâches [...] par lesquelles le vieil avare formula son refus » (Balzac). Contrôler le flux des nouveaux arrivants.
3Mouvement ascensionnel de la mer, marée montante (opposé à reflux). « au moment du flux, quand la vague monte sur la vague » (Michelet). Fig. Flux et reflux d'opinions contraires. fluctuation. « ce flux et ce reflux misérable de vie et de mort » (Suarès).
4Phys. Quantité d'une grandeur scalaire ou vectorielle qui traverse pendant l'unité de temps une aire donnée. Unité de flux lumineux (lumen), énergétique (watt), électrique (coulomb), magnétique (weber).
5Écon. Mouvement, déplacement. Flux monétaires. Flux tendu : réduction maximale des stocks.

flux nom masculin (latin fluxus, écoulement) Écoulement normal ou pathologique d'un liquide organique : Un flux de sang. Marée montante ; flot. Grande abondance de choses ou de personnes qui semblent couler : Un flux de paroles sans suite. Économie Somme des échanges effectués par les divers agents de la vie économique. (La notion de flux s'oppose à celle de stock ou de patrimoine.) Éléments circulant dans l'entreprise et destinés à être utilisés et transformés au cours du cycle d'exploitation. (Trois sortes de flux circulent dans l'entreprise : les flux physiques, les flux monétaires et les flux d'information.) Métallurgie Matière que l'on ajoute à un métal fondu, pour rendre celui-ci plus fluide, l'affiner et le protéger de l'oxydation de l'air. (Les flux utilisés en soudage ou en brasage se présentent sous forme de liquide, de pâte, ou de poudre.) ● flux (difficultés) nom masculin (latin fluxus, écoulement) Prononciation [&ph90;&ph96;&ph109;], le x final ne se prononce pas. ● flux (expressions) nom masculin (latin fluxus, écoulement) Le flux et le reflux, fluctuations, mouvements d'ensemble en avant, puis en arrière : Le flux et le reflux de la foule. Compte de flux, compte où sont enregistrés, en entrées et en sorties, les mouvements de valeurs intervenus au cours d'une période. Flux tendu, en matière d'approvisionnement, gestion tendant à supprimer les stocks. Flux électrique ou de déplacement, intégrale de surface du vecteur induction électrique. Flux de chaleur, flux thermique ou géothermique, transfert de chaleur à l'intérieur de la Terre, mesuré par la quantité de chaleur qui traverse une surface dans l'unité de temps. (Il est dirigé de l'intérieur vers l'extérieur et vaut en moyenne 1,3 μcal.s−1 . cm−2, mais présente souvent des anomalies dans les zones instables de l'écorce terrestre.) Flux magnétique, intégrale de surface du vecteur induction magnétique. (Unité SI : le weber.) Flux de f à travers une surface orientée Σ, réel (appelé aussi intégrale de f sur Σ+, où f est une application continue de U⊂E dans E (espace euclidien orienté de dimension 3) et Σ+ un morceau de surface orientée régulière de classe C1 dont le support est inclus dans U. Flux menstruel, menstrues, règles. Ligne de flux, ligne suivie par les courants aériens. (Dans la zone tempérée, les lignes de flux coïncident avec les isobares.) Flux énergétique, puissance émise, transportée ou reçue sous forme de rayonnement. (Unité SI : le watt.) Flux lumineux, grandeur dérivée du flux énergétique par l'évaluation du rayonnement d'après son action sur un récepteur déterminé. (Unité SI : le lumen.) ● flux (homonymes) nom masculin (latin fluxus, écoulement) flue forme conjuguée du verbe fluer fluent forme conjuguée du verbe fluer flues forme conjuguée du verbe fluerflux (synonymes) nom masculin (latin fluxus, écoulement) Écoulement normal ou pathologique d'un liquide organique
Synonymes :
- coulée
- débordement
- décharge
- éruption
- évacuation
Marée montante ; flot.
Synonymes :
Grande abondance de choses ou de personnes qui semblent couler
Synonymes :
- débauche
- déluge
- nuée

flux
n. m.
d1./d Action de couler, écoulement.
d2./d MED écoulement d'un liquide organique. Flux menstruel.
d3./d Fig. Affluence, grande abondance, débordement. Un flux de paroles.
d4./d Marée montante. Le flux et le reflux.
d5./d PHYS Courant, intensité, énergie traversant une surface.
|| Flux d'un champ à travers un élément de surface, produit de la composante normale du champ par l'aire de l'élément.
|| Flux magnétique: flux (exprimé en webers) du champ magnétique.
|| Flux énergétique d'un faisceau lumineux, puissance qui est transportée par ce faisceau.
|| Flux lumineux, grandeur photométrique traduisant l'impression produite sur l'oeil par le faisceau (exprimé en lumens).
d6./d FIN Mouvement. Flux financiers.
d7./d (Afr. subsah.) Classe à double flux (ou à double vacation), fréquentée par deux groupes d'enfants, chacun à mi-temps.

⇒FLUX, subst. masc.
A.— Écoulement d'un liquide organique. Flux de sang, de bile; flux menstruel, hémorrhoïdal. Mais le flux brûlant de ses larmes continuait de monter à ses yeux (GENEVOIX, Marcheloup, 1934, p. 269). Alors, tout d'un coup, ton flux de ventre se guérit de lui-même (ARNOUX, Solde, 1958, p. 230).
P. ext. Écoulement de matières liquides en général ou d'un fluide :
1. ... certain isolement. (Dont j'avais souffert sans bien en avoir conscience : le mineur qui, soudain, au fond de sa mine, respire un grand flux d'air frais, et qui s'aperçoit seulement alors qu'il peinait jusque-là dans une galerie mal aérée...)
MARTIN DU G., Souv. autobiogr., 1955, p. LXII.
Au fig. Grande abondance, afflux, flot. Un flux de paroles. Flux de bouche (vx). Bavardage. Il parle de peinture avec outrance et bêtise. Sa parole est un flux continu qu'aucune objection, qu'aucune interrogation même, n'arrête (GIDE, Journal, 1912, p. 384) :
2. De temps en temps, aux moments les plus « énergiques » du réquisitoire, dans ces instants où l'éloquence, qui ne peut se contenir, déborde dans un flux d'épithètes flétrissantes et enveloppe l'accusé comme un orage, il remuait lentement la tête de droite à gauche et de gauche à droite...
HUGO, Misér., t. 1, 1862, p. 328.
B.— Marée montante. Regarder arriver le flux. L'heure du flux approchoit, mon libérateur tira du danger même le moyen de mon salut : il aperçut une nacelle des Francs échouée sur le sable (...). La mer ne tarda pas à couvrir ses grèves (CHATEAUBR., Martyrs, t. 1, 1810, p. 304). Parfois, on se fût cru en mer; ils imitaient le bruit des lames, celui du flux et du reflux (MICHELET, Oiseau, 1856, p. XXXI).
P. anal. [En parlant d'une masse d'individus en mouvement] Le flux et le reflux de la foule :
3. ... il était plus intéressé encore par la foule flottante des prêtres accourus de la chrétienté entière. (...). Ah! ce flux et ce reflux, cette continuelle marée, dans Rome, des robes noires, des frocs de toutes les couleurs!...
ZOLA, Rome, 1896, p. 300.
Au fig. Mouvement semblable à celui de la marée montante. Le flux et le reflux d'opinions contraires :
4. ... dans une pièce voisine, j'entrevois des gens assis dans des fauteuils et qui surveillent un tableau pareil à ceux qui indiquent la position des équipes à la pelote basque, où se chiffrent en blanc et rouge le flux et le reflux des valeurs.
MORAND, New-York, 1930, p. 55.
C.— PHYS. Flux énergétique, magnétique.
Flux lumineux. Quantité de lumière émise par une source lumineuse en un temps déterminé :
5. Ainsi en faisant fonctionner une ampoule de 110 volts avec une tension de 150 volts environ, on arrive à quadrupler le flux lumineux. Cet avantage est acquis en sacrifiant la longévité de l'ampoule.
Arts et litt., 1935, p. 3013.
PHYS. NUCL. Nombre de particules d'un faisceau qui traversent une section de ce faisceau pendant l'unité de temps (cf. Nucl. 1964).
D.— P. anal., ÉCON. Quantités économiques qui transitent (circulent) d'un secteur à l'autre de l'économie ou d'un groupe d'agents à un autre tout au long d'un circuit économique (cf. COMBE-CUSSET, 1974). Le défaut de complémentarité empêche les transmissions de flux réels d'un centre à un autre et celles des flux monétaires d'un groupe social à un autre (Univers écon. et soc., 1960, p. 3602).
REM. Fluxer, verbe trans., pétrochim. Rendre un produit lourd moins consistant par l'addition d'une huile plus fluide (cf. BARB.-CAD. 1963 et 1971). Pour la fabrication des émulsions, l'asphalte fluxé par des fuel-oils est émulsionné avec de l'eau par passage dans un homogénéiseur (CHARTROU, Pétroles nat. et artif., 1931, p. 148).
Prononc. et Orth. :[fly]. x ne se prononce pas dans prix, perdrix, crucifix, flux. Mais on recommande parfois la liaison dans flux et ses dérivés : un flux abondant []. Le mot est admis ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1306 méd. « écoulement d'un liquide organique » flux de ventre (G. GUIART, Branche des royaus lignages, éd. Wailly et Delisle, 11752); 2. ca 1470 « écoulement de liquide, ici eau » (Trahison de France, p. 172, chron. belg. ds GDF. Compl.); 3. 1580 « mouvement de l'eau » (MONTAIGNE, Essais, éd. A. Thibaudet, II, ch. 17, p. 716 : flux et reflux de la riviere du Nile); 4. fig. id. « abondance, afflux » (ID., ibid., III, ch. 6, p. 1005 : flux de caquet, flux impetueux par fois et nuisible). Empr. au lat. class. fluxus « écoulement d'un liquide ». Fréq. abs. littér. :846. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 712, b) 857; XXe s. : a) 855, b) 2 016.

flux [fly] n. m.
ÉTYM. 1306; lat. fluxus « écoulement », fluxum, supin de fluere « couler ».
1 Didact. (vx). Action de couler. Écoulement (→ Arme, cit. 37; changer, cit. 62).
(1306). Méd. Écoulement (d'un liquide organique). Émission, évacuation. || Flux diarrhéique, lientérique. Dévoiement, diarrhée, lientérie. || Flux de salive. || Flux de sang dans la dysenterie (→ Astrictif, cit.). || Flux artériel, veineux. || Flux menstruel ou cataménial (vx). Menstrues.Flux de (suivi du nom de l'organe qui produit le flux). || Flux de ventre : diarrhée. || Flux de bouche.
0.1 (…) il (le chirurgien Clarence Crafoord) étudiait au laboratoire, sur des chiens, la possibilité d'interrompre le flux aortique. Il avait pu démontrer que ce flux pouvait être arrêté (privant ainsi l'organisme de sang) pendant une durée de vingt minutes (…)
Cl. d'Allaines, la Chirurgie du cœur, p. 44.
Écoulement (d'un fluide). || Flux laminaire (d'un gaz, de l'air); spécialt, système d'aseptisation employé dans certains blocs opératoires.
2 (1532). Littér. Grande quantité. Abondance, affluence, afflux. || Flux d'argent. || Un flux de paroles, de louanges, d'injures, de protestations. Débordement, déluge (→ Aiguille, cit. 11). || Flux d'éloquence (cit. 14). || Flux des phénomènes (→ Reconnaître, cit. 8).
1 (…) il lui fallut subir le flux des raisons viles, pleureuses, lâches, commerciales par lesquelles le vieil avare formula son refus.
Balzac, les Illusions perdues, Pl., t. IV, p. 476.
2 Ce flux de paroles ne parut pas ébranler Aufrère, qui répondit avec un calme entêtement (…)
G. Duhamel, Salavin, Le club des Lyonnais, XVI.
3 Par métaphore (du sens 1.). Courant, faisceau de courants.
3 L'élan de ces souvenirs si tendres, venant se briser contre l'idée qu'Albertine était morte, m'oppressait par l'entrechoc de flux si contrariés que je ne pouvais rester immobile (…)
Proust, À la recherche du temps perdu, t. XIII, p. 83.
4 L'individu humain garde sa personnalité dans le flux des processus organiques et mentaux qui constituent sa vie.
Alexis Carrel, l'Homme, cet inconnu, p. 192.
4 Mouvement ascensionnel de la mer ( Flot); marée montante (opposé à reflux). || Le flux et le reflux. Agitation, balancement (cit. 1). → Apporter, cit. 3; clarté, cit. 1.
5 Le flux de la mer se fait ainsi; le soleil semble marcher ainsi (…)
Pascal, Pensées, VI, 355.
6 Lasse de vivre, ayant peur de mourir, pareille
Au brick perdu jouet du flux et du reflux,
Mon âme pour d'affreux naufrages appareille.
Verlaine, Poèmes saturniens, « L'angoisse ».
Le flux et le reflux de la foule, d'une masse humaine.
Fig. Mouvement semblable à celui de la marée. Alternative, changement. || Flux et reflux d'opinions contraires. Fluctuation (→ Choc, cit. 12).
7 Si nous avons trop vu ses flux et ses reflux
Pour Galba, pour Othon, et pour Vitellius.
Corneille, Tite et Bérénice, V, 5.
8 Je ne suis que trop capable de la joie : c'est elle qui me manque dans la marée continuelle du néant, ce flux et ce reflux misérable de vie et de mort.
André Suarès, Trois hommes, « Ibsen », VII.
9 Mauriac a toujours aimé cette image du flux et du reflux autour d'un roc central — qui exprime à la fois l'unité de la personne humaine, ses changements, ses retours et ses remous.
A. Maurois, Études littéraires, Mauriac, IV, t. II, p. 43.
5 Phys. Déplacement (d'ions, de particules, d'énergie). || Flux lumineux : quantité de lumière émise par une source lumineuse dans un temps déterminé. || Unité de flux lumineux (lumen).
Flux électrique. || Flux magnétique à travers une surface : produit du champ magnétique normal à une surface par la superficie de cette surface. || Flux d'induction.Flux conservatif.Galvanomètre mesurant les variations de flux magnétique. Fluxmètre.
Spécialt. Nombre de particules appartenant à un faisceau qui traversent une section de ce faisceau pendant un temps donné.
6 Écon. Mouvement d'un ensemble de biens ou de valeurs, appréciés en comptabilité commerciale ou nationale. || On oppose les flux réels (ou flux physiques mesurant la quantité des échanges) aux flux monétaires (correspondant à leur valeur). || Flux de devises.
7 Inform. || Flux de données : quantité d'informations traversant une connexion ou un réseau pendant une unité de temps (mesurée en mégaoctets par seconde).

Encyclopédie Universelle. 2012.